Uniform - Shame


Sortie le 11/09/2020


Et si l’antihéros de votre film ou livre favori n'avait aucune chance de se repentir, se réconcilier ou de se racheter ? Il n’y a aucune victime à sauver. Aucun démon à déjouer. Au lieu de sauver la situation contre son meilleur jugement, il se contente de parcourir un cycle sisyphéen de malaise existentiel voué à répéter les vices d’hier sans la promesse de meilleur lendemain. Plutôt que de raconter son histoire sur un écran ou sur une page, Uniform la raconte sur leur quatrième album, Shame. Le trio – Michael Berdan (voix), Ben Greenberg (guitare, production) et Mike Sharp (batterie) – a mêlé ses luttes à travers des guitares grinçantes, des éléments électroniques déformés, des percussions déchirées et des voix accrocheuses. Formés en 2013, Uniform ont ouvert au bulldozer un passage au premier plan de la musique underground. Après trois albums, Perfect World (2015), Wake in Fright (2017), The Long Walk (2018), deux albums en collaboration avec The Body – Mental Wounds Not Healing (2018) et Everything That Dies Someday Comes Back (2019) – et un album live, Live at the End of the World (2020), quand il fût le moment d’écrire Shame, Michael fit une décision consciente d’inclure des paroles, une première. Cet album marque le début de Mike Sharp à la batterie, ajoutant un feu naturel à l’affaire. Sa présence oppresse leur côté industriel et métallique d’un maelstrom de percussions live. Une nouvelle fois, Ben Greenberg a produit l’album depuis son studio, Stranger Weather. S’appuyant sur l’approche de leur précédent album, le groupe a peaufiné leur hybridité digitale et analogique, électronique et acoustique, synthétique et d’aujourd’hui, ce qui est devenu leur marque de fabrique. Une autre première, le mixage n’a pas été géré par Greenberg mais par l’inimitable Randall Dunn, dans son studio Circular Ruin, qui a repoussé les limites de leur son, donnant à Uniform leur album le plus puissant à ce jour.

lp 23,50
VINYLE EFFET FUMÉE