WATER FROM YOUR EYES - STRUCTURE


18/02/2022


Rachel Brown et Nate Amos de Water From Your Eyes ne sont pas étrangers à la contradiction, ainsi Somebody Else's Songs en 2019 mariait différents genres et sensations, du twee acoustique à l'electronica. Donc, à la première écoute, Structure – avec sa tendance à intégrer des synthés et des arrangements de cordes qui terminent des morceaux comme "My Love's", aux rythmes subtils, presque Squarepusher-ien qui complètent des compositions électroniques comme "Quotations" - semble juste être un raffinement supplémentaire du duo et de leur approche idiosyncratique de la création musicale. Cependant, des écoutes répétées révéleront que, même si l'album zigzague d'une manière cohérente avec les sorties précédentes, sa ligne directrice s'éloigne très clairement des affectations pittoresques de leur travail antérieur, pour aller vers quelque chose de plus délibéré et d'une demi-teinte plus sombre. Même sur des morceaux ostensiblement joyeux comme en ouverture de l'album avec "When You're Around" dont la mélodie sucrée sonne comme une chanson perdue de The Apples in Stereo ou de l'un de leurs camarades de l'ère Elephant 6, i y a une étrangeté qui n'est pas immédiatement apparente jusqu'à ce que la chanson soit écoutée dans le contexte de l'album complet. Le conseil de Nate pour naviguer sur le terrain sonore de Structure est de se rappeler qu'il s'agit de musique de fumeur de cannabis, tandis que Rachel suggère que l'album ressemble à un casse-tête qui aurait une tonne de réponses différentes. Bien que ces descriptions variées sur la façon d'aborder l'écoute de Structure puissent révéler avec précision qu'il s'agit d'un autre exercice de contradictions, l'intention claire avec laquelle le couple a abordé la création de l'album ne peut être appréciée qu'avec des écoutes répétées, et c'est probablement ce qui fait c'est de loin leur disque le plus convaincant à ce jour. V

LP, Album, blanc 23,50