Disque

334 distance kraft v3

334 Distance

334 Distance est le premier album d’Alice Guerlot-Kourouklis. De longues années d’exploration musicale auront été nécessaires pour sa réalisation, à la recherche de nouvelles compositions et alliages, dans lesquels expériences acoustiques passées et aspirations électroniques se rencontrent.
Le disque propose un voyage riche en matières sonores et en variété instrumentale. Projet personnel et solitaire, il oscille entre pop-électro minimale et musique de film imaginaire. Les textes écrits en anglais sont à la fois poétiques ou métaphoriques, mais aussi parfois politiques. Les affinités sont nombreuses, de Björk à Steve Reich en passant par John Cale, Laurie Anderson, Toumani Diabate et CocoRosie ou encore Barbara Morgenstern.

La lecture de disque par Flore Avet :

“Le vent avait semble-t-il tourné, et il favorisait le trouble dans les crispations de leurs visages. Tout à coup, des hommes baissaient le regard. Peut être était ce le froid, ou le hasard.

Qu’est ce qui fait grandir une femme, la rend ferme et étrangère ?

En quelques heures, sur ce visage sobre aux lèvres détendues, s’était posée cette expression muette, de la délicatesse et des secrets.

Ils avaient parlé autour d’un café en prenant grand soin de ne pas se regarder, prétextant des écharpes trop épaisses, des chaises côte à côte.

Ils étaient assis face à face, lui prenait des notes sur son ordinateur. Grand cou plongé dans ses épaules maigres ; prétextant l’application et la distance, de l’accueillir dans un monde du travail tout à son soin de l’accueil et pourtant si loin du monde. Elle avait adopté cette impassibilité, cette détente dans les pommettes pour passer au travers de tout.

Depuis quelques heures passées en douce, Cette jeune femme revêtait le mystère des femmes discrètes. Des hommes, d’autres femmes lointaines regardaient droit devant elles, il faudrait une invitation pour pénétrer son cœur.”