Disque

gaspard-lanuit-la-treve

La Trêve

Après trois albums et une création avec John Parish, Gaspard LaNuit sort un nouvel album, avec un son résolument pop-rock. Il chante en français des textes mélancoliques à l‘humour grinçant, son écriture s’est encore affinée, elle est subtile et sans concession. Gaspard LaNuit, entouré de ses musiciens complices, fait honneur à ceux qui l’inspirent : Bashung, Grinderman, Ferré, Dominique A… La chanson française se porte bien ! 


 La lecture de disque de Flore Avet : 

” Au matin, le jardin était tout gris. Je connais cette nature, je sais son appétit pour l’eau. La terre grasse, les herbes fines et drues. Les organismes magiques cachés sous la surface. Ce matin là, les herbes étaient piquées de gouttes, paysage naturel des petits matins lents, la rosée, cette eau divine, plus douce et plus légère que les pluies longues d’un jour foutu. Avec un peu de témérité et d’imagination technique, cette eau serait un délice à nager ; amniotique peut-être. Ce matin, le jour ne se lèverait pas comme au mois d’août, où tout est possible. A leurs extrémités, les herbes, leurs gouttes étaient glacées, La nature resterait hérissée, prise en sursis. Le jardin tout gris était piqueté de mottes brunes, qui semblaient toujours fraîches. Et les taupes alors, et les vers ? S’enfoncent-ils dans la nuit froide de l’hiver ? Se piquent ils de givre ? Et la nature, et la chaleur des mammifères, accueillent-ils dans l’hiver les tâches de couleur sous cette peau de serpent gelée. Peut être, sous la surface, paupière fermée quelques mois, un cirque brûle et prépare le cri de joie. “