Disque

Thomas Mery

Les couleurs, les ombres

Entre son premier disque en solo A ship, like a ghost, like a cell en 2006 et Les couleurs, les ombres, nouvel album que Own Records accompagne aujourd’hui, Thomas Mery a laissé passer 5 années. 5 ans qui ont permis de faire la somme de son vocabulaire et de poser les bases de son travail futur.

Six morceaux patiemment fabriqués autour d’une guitare affinée et d’une voix qui, tout en gardant son urgence, s’est affirmée, posée. Une guitare qui tisse une trame folk dont on peut trouver les origines entre Nick Drake et Joni Mitchell et une voix qui raconte par bribes, par images, impressions et questionnements.

Un canevas sur lequel se sont posés d’autres instruments. Que ce soient les clarinettes de ‘Ça’, les notes éparses de piano sur ‘Ou de la pluie’ ou encore la force du duo basse/batterie sur ‘Aux fenêtres immenses’ les arrangements élaborés avec Stéphane Bouvier (en congé de tournée avec Yann Tiersen), Jérôme Lorichon (The Berg Sans Nipple) et Miguel Constantino (Audiopixel) permettent de mieux souligner les ombres et les lumières.

Abandonnant presque entièrement la langue de ses premières influences anglo-saxonnes, Thomas chante aujourd’hui majoritairement en français des textes qui cherchent à confronter les influx du quotidien à la matière plus volatile de ses rêves ou aux méandres de son inconscient. Des mondes au sein desquels Thomas mélange parfois ses mots, ses voix, à ceux de personnages qui l’ont marqué; le docteur du ‘Miroir’ ou Alexander du ‘Sacrifice’ (A. Tarkovski), Giuliana du ‘Désert rouge’ d’Antonioni ou encore et parmi tous ceux qui habitent ‘En Silence’, Pierre des ‘Choses de la vie’ de Sautet.

Six morceaux qui, à celui qui s’y laisse prendre, permettent de pénétrer un univers intime et singulier.

Enregistrés pendant une dizaine de jours à la Maison Noire, grande maison de bois quelque part en Bretagne, ces morceaux viennent renforcer l’édifice que Thomas façonne maintenant depuis quelques années, et explorer de nouvelles pistes tout en prolongeant l’expérience : Les couleurs, les ombres.