Disque

Perfume Genius - Put Your Back N 2 It

Put Your Back N 2 It

Après Learning, plongée voyeuse dans la vie d’Hadreas, son nouvel album Put Your Back N 2 It cherche l’universalité, traitant de l’intimité, de pouvoir, de la famille, du secret et de l’espoir, pas seulement via ses paroles impressionnistes, mais aussi par sa musique elle même, aussi luxueuse que Learning était cru. Put Your Back N 2 It est la bande originale de tous ceux qui cherchent à ne pas craquer, de tous ceux qui cherchent à avancer.

Les chansons hypnotiques sur Put Your Back N 2 It sont fragiles et émouvantes, mais aussi surréelles et grandioses, rappelant aux temps de l’universalité des berceuses, des chansons folk distantes, et leur qualité quasi spirituelle suggère une sorte de “gospel opiacé”. Hadreas cite comme influence première, non pas l’une de ces icônes indie auxquelles il est parfois comparé (Cat Power, Bon Iver, Thom Yorke), mais The Innocence Mission (“non pas pour leur sonorité, mais pour leur intemporalité”).

 

La Lecture de Disque, de Flore Avet

On m’avait parlé d’un jeune homme.

Bien sur, par mémoire je pensais : la distance, l’incompréhension, la maladie dont on croit mourir, la solitude et le désengagement.

On m’avait parlé de sa fragilité, je pensais, la pluie, une île, un pays rond et moite. Des territoires gras et le romantisme. La fin du monde et le chagrin à l’européenne.

Je m’attendais à de longues promenades froides et épuisantes et épuisée moi-même, je découvrais un paysage poli, aigu et piquant comme un désert nacré. Je pensais alors que le tremblement de cet homme ne décrivait pas sa peine, ses écorchures ; je pensais alors, ce jeune homme chuchote  pour ne pas réveiller brutalement le monde qui dort.

Je me suis imaginé ce jeune homme dans un paysage de blé, caresser la joue de Jocelyne Packard dans les ruines de sa scierie.

Dans cette image pure et pleine  de poussières minuscules, jaune éteint des copeaux de bois dans le silence des outils massifs, il y avait ce tout jeune homme dont la respiration résonnait, amplifiant la plaine, cet éternel tout jeune homme qui consolait une femme du grand monde. Belle, puissante, insaisissable.