Disque

REZA SUPERMAAN – promo.indd

Supermaan

En attendant, la sortie le 30 Avril,vous pouvez vous joindre aux microcultivateurs pour prendre part au projet de prévente participative, ce sont vos super pouvoirs qui feront une super sortie. Vos participations permettront de financer la production du disque (enregistrement, pressage, graphisme) et d’en assurer le meilleur suivi.
Plein de super choses en échange pour vous. 
C’est ici : www.microcultures.fr/reza-supermaan
Attention durée limitée ! 

Avec ce troisième album, sa musique aux accents folk gagne en relief et finesse. Ses chansons se baladent librement entre pop, rock et folk. Les fins arrangements (violoncelle, mandoline ou claviers) accompagnent les guitares acoustiques ou électriques. Le chant interpelle, caresse ou confesse, mais le timbre profond impose l’intimité à tous les récits. Supermaan est un disque maagnifique.

 

La Lecture de Disque, de Flore Avet

Dans le coin de la région, se tortillait une longue rivière, et entre ses nœuds, des amas de forêt dense, et de grands ensembles fermiers.
Dans un petit angle reculé, un des ensembles de maisons, de granges et d’établis accueillait des enfants par dizaine, qui se racontaient des aventures. Au loin, des bruits de la mécanique, des grincements fluides et des vieux penchés sur leurs guitares, l’histoire du pays entre les mains. 
Les kids avaient de l’espace et les souvenirs du lieu pour fouiner. Des outils rouillés ou désuets, les granges immenses avec la poussière de l’abandon et de la paille qui volait, formait une sorte de nébuleuse fantastique hors du temps.
Par terre, des tas de grandes capes plissées, résultat du grand chantier de l’après-midi. Des couvertures et d’immenses sacs en toile, des grands chapeaux cabossés et les bottes de travail. Les vieux sur leurs guitares levaient de temps en temps les yeux vers les petits cris surpris et hilares qui sortaient de la grange.
Ils pensaient à ces petits corps d’aventuriers, aux vies immenses qui se déploient dans leurs têtes quand ils chevauchent leurs montures de bois, font mine de fumer les tiges de blé. Les vieux font sonner les cordes cuivrées pour les entrainer, rêvez les gamins, rêvez, demain vous serez trop graves, vous aurez la bouche amère, chanter vous demandera des efforts infinis d’articulation.
Rêvez, enroulez vous de ces costumes, tant qu’ils vous rendent fiers.