Disque

Cover TRANSMISSIONS

Transmissions

Le grenoblois AP Witomski dégoupille depuis deux ans ses compositions où la robe eighties volette avec légèreté sans jamais tomber dans l’excès. Ce nouveau disque fait la réunion entre les ambiances aériennes du premier album et l’électronique ciselée des plus récents EPs. Mixé par Louis Arlette (Air), masterisé par Benjamin Joubert (M83), “Transmissions” fait la synthèse entre electro pop et guitares western.

 

La Lecture de Disque, de Flore Avet

Là où il avait toujours vécu, il n’y avait plus rien à faire. La terre, il en avait fait le tour, cet écho dans la plaine sèche, il le connaissait si fort qu’il pouvait le répéter en lui même. L’accent des gens, la ville mitoyenne, les silhouettes et la densité dans les rues, il connaissait tout ça de son pays par cœur.

Il se dit : il est temps de faire tournoyer ce paysage, plus vite, plus vite, l’étourdir. Il se dit : Je pars ; je vais voir ailleurs.

La nuit juste avant le départ, bien sur il perd connaissance. Il reste éveillé, tout serré dans l’excitation et électrisé mais comme pris de vertige – ou bien est-ce la lumière – ? Tout un tas de choses lui échappent. Sur cette plaine bien française dont il connaît le relief stable depuis toujours, tout à coup les contours se floutent, émergent des vallons de plus en plus raides, des luxuriances d’herbes hautes, un certain esprit sec et malin d’un royaume romantique mais étouffé. Il entend comme des roulis de perles , ou des rires métalliques sur les pentes. Il se dit : Mais c’est quoi ce pays incroyable ?  

Et ça y est, il tourne. Endormi dans ce pays balloté, comme liquide, il s’y passe quelque chose, peut être le pays se réveille, bouge et lui rentre dans les veines.

Depuis la nuit juste avant de s’en aller, son cœur et ses doigts n’ont jamais arrêté de sautiller.

Bien sur il n’est jamais parti, il a fait de sa plaine une merveille secrète. Agile et inondé d’émotion.