Disque

céline gillain bad woman

BAD WOMAN

Un socle de techno expérimentale frigorifiée sous un verni de pop bizarroïde : le premier album de Céline Gillain, sur un sous-label d’Antinote, crée un personnage de diva désillusionnée venue d’un futur technophile mais solitaire, dans la droite lignée des visions de Laurie Anderson ou Lena Platonos.