Disque

FINAL-Recto

L'Étoile Mystérieuse

Qu’elle soit chantée ou instrumentale, la musique fantomatique de l’Étoile Mystérieuse est au son ce qu’un réverbère est à la lumière. À coup de harpsi, d’orgues et de guitares échos, à coup de roulements de caisse et de cymbales, la formation duo impose ses rythmes et ses suites rêveuses. Le jeune combo parisien nous dit écouter en ce moment Battles, Animal Collective, Extra Life, Tame Impala… Ça s’entend et c’est tant mieux. 

La Lecture De Disque de Flore Avet : 

« Ça ne dure qu’un temps, cette période heureuse de nuits noires sans peur. A peine quelques semaines, quand la tiédeur fait écran que j’accepte de dormir dans la lumière bleutée de la nuits, volets ouverts, sensible aux phares et aux exclamations. Alors, durant quelques semaines, je dors d’un seul œil curieux, saisie par les rayons francs qui visent, dans un mouvement circulaire, chacun des murs de la pièce. Je voyais l’infinité du ciel bleu éclairé, zébré je devrais dire. Les petites pointes vert tendre des bambous dessinés sur les rideaux de lin épais ; les circonvolutions rouges et argentées d’une jupe brillante, très technique, accrochée dans la penderie entrouverte. A chaque minute, mon cœur enflammé se pressait de joie, j’en pleurerais d’émotion devant un spectacle si beau, les rayons dans la pièce qui surprennent mon sommeil léger de vieillarde, et la surdité éphémère de l’endormissement. Rayon magique. Qui revient, encore, encore, encore, chaque nuit. Jamais identique, mais familier. »