Disque

fragile state

Estatica (FarOut Recordings)

Ce qui est bien, avec Marcos Valle, c’est que quelque soit notre humeur, la saison et l’alignement des planètes, c’est toujours le bon moment pour écouter Marcos Valle.

Publié en 2010 mais jamais pressé sur vinyle jusqu’à aujourd’hui, Estatica prouve une nouvelle fois le talent du brésilien, 72 ans et encore tout son groove, en matière de bossa-pop. Car justement, ce qui différencie Marcos Valle de la plupart de ses compatriotes musiciens (Jorge Ben, Baden Powell, Seu Jorge, Joao Gilberto…), aussi doués soient-ils, c’est justement ce sens affiné de la mélodie et du métissage rythmique, entre la chaloupe brésilienne et un funk plus américain, ponctué d’inflexions jazzy savoureuses.

Mené par une voix à peine patinée par le temps, Estatica est la version musicale d’un cocktail au rhum qui vous caresserait de l’intérieur. La variante brésilienne du portugais étant elle-même l’équivalent verbal d’une cuiller de miel, voici un album qui fera grimper votre taux de glycémie dans le même élan allègre que votre ivresse.