Disque

Matt Elliott

Only Myocardial Infarction Can Break Your Heart

Nous avions laissé Matt Elliott avec The Broken Man, un album à fleur de peau, dépouillé et peut-être son disque le plus sombre à ce jour. Only Myocardial Infarction Can Break Your Heart, son nouvel album, annonce pourtant un optimisme jusqu’alors insoupçonné chez le musicien. Un nouvel élan, peut-être même une forme d’espoir retrouvé. Quoi que cela puisse être, ce nouvel album introduit une dimension inédite dans la musique de Matt Elliott, sans jamais en remettre en cause les fondements.

Dès les premières notes, le climat, (relativement) moins sombre qu’à l’accoutumé, est posé et l’auditeur naturellement emporté. Un premier morceau de plus de 17 minutes, comme manifeste d’une dynamique nouvelle et inattaquable, d’une envie d’aller de l’avant quelque soient les obstacles. La mélancolie qui s’est toujours dégagée de la musique de Matt se transforme ici en énergie bouillonnante et pourtant extrêmement chaleureuse. Plus que jamais, il parvient à faire cohabiter l’ombre et la lumière au sein d’un même morceau. Les émotions ne s’opposent plus, elles se complètent de la plus belle des manières.

On ne sera jamais senti aussi proche du musicien à l’écoute de l’un de ses disques, au point d’avoir parfois l’impression de se trouver de la même pièce que lui à partager l’un  de ses moments d’ivresse inespérés tant ils sont rares.

(crédit photo © Marie Claudel)

Matt Elliott