Disque

Lubomyr Melnyk Rivers Streams

Rivers & Streams (Erased Tapes)

Il aura fallu des dizaines d’années à Lubomyr Melnyk pour perfectionner son concept de « musique continue ». À 67 ans, le pianiste ukrainien virtuose est désormais prêt à partir à la séduction du monde, mille notes à la minute et paré d’un romantisme aussi pur que sa force est sereine.

Sorte de minimalisme maximaliste, le jeu de Melnyk laisse couler un flot dense et constant de notes exécutées avec une rapidité virtuose, créant un lit musical houleux depuis lequel se dégagent des gouttes mélodiques qui éclaboussent leur auditeur avec tendresse et mélancolie.

Si le titre de ce nouvel album nous invite justement à filer la métaphore aquatique, ça n’est pas un hasard. Le jeu de Melnyk possède une incomparable nature liquide : à la fois vivace comme la course d’une rivière et plein comme une mer caractérielle.

Émotif jusqu’à la moindre note, le piano de cet Ukrainien barbu, sorte de rencontre entre Gandalf, pour le versant magicien, et Victor Hugo, pour le versant sentimental, exalte une conception mystique et hors du temps du romantisme. Non pas celui qu’on essaie de nous vendre en magasin, niais et pragmatique, mais plutôt celui d’Hernani ou de Cromwell : un romantisme conquérant, qui laisse libre court à l’expression énergique d’un amour débordant, un romantisme dépourvu d’ironie, portée par la croyance enthousiaste que le monde peut être amélioré si l’on y déverse avec suffisamment de bravoure un flot héroïque d’amour universel.