Janvier 2013

"C’est l’histoire de quelqu’un que je ne connaissais pas. A peine quelques banalités échangées. C’est l’histoire d’une foule en hologramme qui n’entend plus rien. Ils hantent les villes et les bords de mer, On passe au travers ; on sent la vie qui fut. Nous allons chacun vers nos destinations, fabriquant des petits poèmes et des lignes mélodiques, qui n’ont été capable de rien, on constate parfois le cœur séré que le silence crissant s’est invité, et qu’il explose entre les arpèges. Le silence, conceptuel et angoissant. C’est par essence une matière absurde. Inhumaine lorsqu’on en parle. Alors saturez les amplis, multipliez les claviers, tenez la note, réservez vos forces, je formule ce mot, que cette année à venir réchauffe la petite note en sourdine… Pour ce premier mois de l'année, on plonge avec les FI/SHE/S, on découvre le Collectif Astéréotypie, on suit une plante protégée par Jean Elliot Senior et on se laisse porter par Parade..." Flore Avet.