Mars 2013

"Mais qui donc tire jusqu’à lui le temps qui file, dissimulé dans une faille entre la nuit et le jour? Deux mille huit cent quatre vingt minutes minimum de flânerie perdues pour toujours. C'est ce à travers quoi nous venons de passer. Je ne sais pas vous, mais j’ai passé ce mois de février tronqué à être en retard. J’ai raté des trains, annulé des rendez vous, laissé filer des occasions, préféré ma bulle aussi. Retournons le problème : à l’aube fragile du printemps, voilà que dans le ciel de mars s’ouvrent quatre mille trois cent vingt minutes pas plus, de flânerie et de musique. Peu ou prou, cela équivaut à l'écoute entière de cent huit disques... Et nous, des disques, on en a plein à vous faire découvrir…" Flore Avet.