POP LOCALE

Célébrer le quartier bruxellois de "Saint-Guidon", chanter la mélancolie d'un petit "Bled" natal, enregistrer dans un couvent de l'Aisne ou dans sa chambre-studio. Mais aussi pratiquer des "Sports Imaginaires", passer du "Love" au "Seum", chercher sans relâche "le Sens du sens", écouter les voix et accueillir les fantômes. Quatre disques écrits ici ou pas loin, une musique des "chez soi" concrets ou intérieurs, qui nous prouvent que le meilleur de la pop se trouve souvent au coin de la rue.