Disque

Impression

Lights

Embarquez avec eux à bord de leurs chansons chargées de ce qu’il faut de crépuscule pour faire jaillir une lumière sans rivale. Dans ce feu nourri de nouveaux titres, on trouve une profondeur et une ténacité électrique digne des Cure et de la new-wave britannique, éclaircie et ouvragée de sons électroniques dans l’esprit des recherches de Kraftwerk ou des plus ré-cents et lumineux Metronomy.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

La Lecture de Disque par Flore Avet :

“Un jour perdu parmi cent autres, sans que je ne relève le changement, elle s’était mise à danser.

D’abord des glissades, et puis des pas lourds.

C’est l’ordre des choses ; c’est comme ça que nous faisions face aux chutes. D’abord apprendre à glisser, et puis apprendre à adopter des rythmes différents. Marcher et regarder les autres marcher.

Elle avait appris notre silence parfois.
Nous avions appris à laisser ses secrets intacts. Des moments où nous ne savions rien.
Elle avait appris à chuchoter. Nous avions réappris à dormir. Se débarrasser des appareils et des inquiétudes. Se dire C’est la vie qui ondule.

Les matins permis, le jour se faisait de plus en plus clair sur nos paupières. Quelques pas de fantômes qui flottent. Des pas de chats. Un craquement familier.Léger, chaud et régulier. Un bruit immobile.

La lumière rasait sa petite tête presque nue. Sous ses gros pieds encore peu habitués à la course, une latte de plancher craquait avec régularité.
Elle savait maintenant danser.”