Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

David Scrima & Friends en showcase @ Balades Sonores

juillet 18 @ 19:30 - 21:00

DavidScrima18juillet24

“Et si la vie, la vraie, commençait à l’âge de 50 ans ? David Scrima, qui sort son premier album, ne dira pas le contraire. Le bonhomme n’est pas un inconnu, ni un débutant pour autant. On l’a entendu, souvent, chanter les autres, au fil de soirées pendant lesquelles il a eu à cœur de transmettre des pans de sa grande culture musicale. On a aussi entendu ses chansons à lui interprétées par les autres. Depuis « Les limites », tube inaugural qui lança la carrière de Julien Doré en 2008, à des titres plus récents, David Scrima exerce la noble activité d’auteur-compositeur. Une corde parmi tant d’autres à l’arc de cet artiste protéiforme (dessinateur, musicien, père de famille, ami). Il aura suffi d’une rencontre, avec Mark Daumail (Cocoon), pour que David Scrima s’affirme en tant qu’interprète de ses propres titres. Gardien de musée – tiens, encore une activité – est le résultat de ce coup de foudre artistique. Trente ans après le parrainage d’Hubert Mounier de l’Affaire Louis Trio, David Scrima réalise un de ses plus grands rêves : sortir son album. “(Olivier Nuc, Le Figaro)

SUPERBE ARTICLE chez les copains de POPNEWS.com à l’occasion du nouvel album de David:

 

Cela fait quelques années que David Scrima nous convie dans son musée personnel de la pop via le biais de ses charmants crayonnés ; un journal intime d’une vie de mélomane passionné, souvent vif et coloré, naïf et surtout urgent, comme la pop. C’est finalement dans son propre musée de chansons que David nous convie maintenant, exhumant des titres anciens, rehaussés de nouvelles créations (cf. l’EP “Caryatides” et ses charmants clips).

On l’apprend alors, ce sont des centaines de chansons que David a dans ses carnets et il a fallu le travail patient d’un Cocoon (Mark Daumail) pour tirer, fil à fil, le meilleur de Scrima. Merci à lui car “Gardien de musée” est un vrai trésor de collectionneur dont on reconnait les diverses traces : la pop anglo-saxonne, mais aussi la variété au sens large. Alors, de Johnny Cash (“CB1Fé”) à Souchon/Voulzy (“Sasha”), des Beatles aux Innocents (“Le Sublime”, “Le Bon Vôté des choses”), on a notre compte d’influences mais, et c’est là que Scrima se place à côté des grands, il a trouvé sa propre voie et même sa voix. Un peu blanche, absente mais déterminée dans ses petits moyens. Bref, la pop comme on l’aime : bricolée avec beaucoup de cœur et un petit peu d’aide de ses amis.

La pop est aussi claire que les constats sont doux-amers. Évidemment, ce disque a les traits de ses artères et plaira donc avant tout aux bons boomers que nous sommes et sur “Comment ça va vite” ou sur l’émouvante “Sasha” (ménagers de moins de 50 ans sans enfants s’abstenir), on versera notre petite larme d’ex-fringant popeux.

D’ailleurs, nous sommes prêts, comme l’auteur-compositeur, à balancer nos fringues, habitudes et références, pour se retrouver à poil, dans un état de nature, le monde d’aujourd’hui-d’après nous excitant autant qu’il nous rebute. Scrima joue là-dessus, tour à tour ému-béat baba ou circonspect, agacé, épuisé par le monde comme il va.

Et si, finalement, Scrima était notre Tweedy, en mode mineur ?

Quoi qu’il en soit, ce “Gardien de musée” va prendre sa place dans nos étagères avec les indispensables B.O. de mes jours (Journal musical 2 février 2004-18 novembre 2004) et Hit Record, micro-publications essentielles datées d’il y plus de vingt-ans ans en pleine Herman Düne-mania… Dans Hit Record n°2 (mars 2003), Philippe Dumez et David Scrima imaginaient leur futur et le dernier se rêvait en auteur compositeur-placeur de chansons auprès de stars. Drôle de science-fiction, rétrospectivement, pour l’auteur des “Limites” chantées par… Julien Doré.

Fut un temps où les nouvelles les plus régulières de JP Nataf nous parvenaient via les dessins de Scrima. En attendant les prochaines chansons de notre bel Innocent, on patientera, avantageusement, en écoutant cet album sympathique et coloré, dépassant les nuances entre gris clair et gris foncé de l’adolescence, avec un œil neuf. Kaléidoscope comme il se doit.

Avec l’aide de Johanna D., rhino féroce.

“Gardien de musée” est sorti le 19 janvier 2024 sur Yum Yum Music

Et chez Balades Sonores nous sommes aussi très très FANS de ses dessins au David; et on espère qu’il viendra avec quelques livres et/ou oeuvres !

Détails

Date :
juillet 18
Heure :
19:30 - 21:00
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

Balades Sonores
Phone
+33 1 70 64 97 88
E-mail
showcase@baladessonores.com
Voir le site Organisateur

Lieu

Balades Sonores
8, rue pierre picard
Paris, 75018 France
+ Google Map