Artiste

1451459_10151969390562829_1109695524_n

Fredrika Stahl

A ceux qui douteraient encore de l’éminence de la scène scandinave lorsqu’il s’agit de rédiger de beaux chapitres sonores, la francophile Suédoise Fredrika Stahl répond avec un nouvel album somptueux. Élégamment réalisé par le producteur Rob Ellis, Off to Dance fait de la musicienne l’héritière légitime de Kate Bush, la nouvelle souveraine d’une pop raffinée et rêveuse.

Depuis 2010, la musicienne a connu le succès avec son album Sweep me Away, porté par le petit carton de Twinkle Twinkle Little Star, variation autour d’une comptine anglaise qui avait vu la jeune femme égayer la publicité d’une célèbre voiture. Fredrika a également enchaîné près de 150 concerts, se produisant en duo ou accompagnée d’un groupe, promenant ses chansons entre la France, l’Angleterre, La Pologne, l’Allemagne, la Turquie et même l’Algérie.

Sur les conseils de son manager, la Suédoise rencontre alors le producteur Rob Ellis alias l’homme qui aimait les femmes de goût : il est connu pour ses collaborations avec PJ Harvey, Marianne Faithfull ou Anna Calvi. Autour d’elle, le réalisateur agence un casting en or, conviant Ben Christophers de Bat For Lashes, Adrian Utley de Portishead et Tom Havelock de Cold Specks. Tout ce beau monde part s’enfermer, l’hiver dernier, dans un studio niché dans une maison du fin fond du Pays de Galles. Off to Dance est un disque délicat, gracieux, porté par une sensibilité symptomatique des songwriters scandinaves et une écriture en or.