Disque

Grimes - Visions

Visions

Contrairement à son premier album qui était une plongée un peu plus psychédélique et gothique, Visions est clairement moins sombre et flirte parfois avec des rythmiques r&b comme sur les titres Be A Body ou le très Princier Colour Of Moonlight Antiochus. Grimes fait partie de cette nouvelle génération de jeunes productrices prêtes à rivaliser avec leurs alter-egos masculins et Visions en est la preuve, un véritable ovni qui devrait installer définitivement l’artiste.

 

La Lecture de Disque, de Flore Avet

Au fond de la pièce,  dans l’obscurité des bras se lèvent, bien sur, comme partout.

Partout où seuls, terriblement seuls et sauvages des gens s’apprivoisent et s’éprouvent. Peut être éclateront-ils leur gros fantôme dans cette nuit peuplée de danseurs ivres d’oubli, agités de spasmes, de joie brutale ; mais de bonheur non, l’air ici est trop sec et fouetté de lumières.

Sur des sons lourds tu t’assommes, des petites lignes claires, une voix féline et sucrée t’invite à haleter toi aussi. On danse, comme dans tous les endroits sourds du monde.

Au fond dans la nuit rouge-ocre, la chair dans l’ombre des gens bouge en l’air,  lourds et âpres, comme si les murs ondulaient, s’animaient.

Tu danses comme une fille en colère.

Pâle.

Tu es bien plus fragile que ces débordements de sons. Tu sembles ne pas tout entendre, quelques éclats râpeux, une sorte de long acouphène harmonieux sur lequel tu emploies tes longs membres en saccades blanches.

Peut-être la paix te viendra, aussi ample et sure que la musique à un moment faiblit, que l’écho se cendre et où les bras des filles en colères fourmillent.

La paix se dilatera fragile. Elle te recouvrira, lente et psalmodiée, comme une prière en charpie.

Tu seras sourd d’avoir dansé ta colère en apnée, toujours prosterné devant le danger.