Publié le

La Sélection Balades Sonores. 2022.S01. Intimate Landscape.

la sélection balades sonores 2022.S01 dessin

la sélection balades sonores 2022_S01

Après plus de 2 ans de pause, nous sommes très heureux de relancer notre “RDV SÉLECTION” en magasin, en ligne et sur papier (avec un mini flyer). 🙆‍♂️
 
La périodicité sera aléatoire, au gré de nos envies et de l’actualité.
Mensuelle, trimestrielle ou autre… On ne sait pas nous-mêmes.
 
C’est une sélection subjective de 4 disques qui nous tiennent à coeur, tout simplement, réunis autour d’une thématique, d’un vecteur émotionnel ou d’une occasion spéciale.
Toujours accompagnée d’une illustration de Chicamancha.
 


Pour La Sélection Balades Sonores 2022.S01, nous avons choisi 4 disques qui décloisonnent le ‘jazz’, l”electro’ et la ‘pop’; et qui partagent cette capacité de nous toucher en plein coeur. 

Ça se passe juste en dessous ⤵️

 
 
ALABASTER DEPLUME – Gold – Go Forward in the Courage of Your Love
Si vous suivez comme nous de près le label International Anthem et la nouvelle scène ‘jazz-maispasque’ florissante, vous allez adopter ces pérégrinations au saxophone (et plus) de Alabaster



ANADOL – Felicita 
Si vous vous êtes demandé un jour de ce que serait un disant mêlant synth-pop, jazz et ‘world’, ne cherchez plus: Anadol l’a fait et c’est le trésor inclassable du moment

NALA SINEPHRO – Space 1.8


Si le Promises de Pharoah Sanders / Floating Points a été votre disque préféré de 2020, ce Space 1.8 est/sera votre disque préféré de 2021



OAN KIM & THE DIRTY JAZZ – S/T
Si les disques de Dirty Beaches et Timber Timbre sont souvent sur vos platines, si les films de Wong Kar-Wai et de Lynch sont souvent sur vos écrans, ce disque est fait pour vous
.



 
 
 
Publié le

#worldpop


OMAR KHORSID
WITH LOVE

En 1978, le guitariste égyptien sortait “With Love”, un disque visiblement conçu avec amour. Entre reprises de classiques orientaux, nappes de synthés hypnotiques, ambiances cinématographiques et mélodies christophéennes, Khorsid signe un sommet de la musique arabe par la simple voix de sa guitare.

OMAR KHORSHID WITH LOVE (1978)


VARIOUS
SOMEWHERE BETWEEN

Regroupant de nombreux tracks japonais de city pop et ambient importants du label, Light In The Attic met en place une compilation de titres “mutants”, tous sortis entre 1980 et 1988, étant trop environnementaux pour être pop, et trop pop pour être environnementaux. Mmm, intéressant.

 

VARIOUS ARTISTS - SOMEWHERE BETWEEN


Duval Timothy
HELP

“Help” est de ces disques rares où l’intimité est si forte et si vraie que l’on se sent presque inclus, nous aussi, dans ce joli univers bricolé de bouts de ficelles. Des morceaux au piano qui s’alternent avec d’autres plus jazzy ou pop ou rnb,… ici Duval Timothy emprunte un peu partout et donne en retour un superbe premier album.


THE KOREATOWN ODDITY 
LITTLE DOMINIQUES NOSEBLEED

 

A la fois rappeur, comédien, écrivain, producteur, Koreatown Oddity a sorti l’an passé “Little Dominiques Nosebleed”. Entre hip-hop, soul psyché et phases enflammées, Nosebleed est un marqueur important dans la carrière de son créateur, fortement inspiré de son histoire personnel. L’album est un véritable journal intime, à ouvrir avec précaution !

THE KOREATOWN ODDITY

Publié le

#fromfrance


 


ANTOINE LOYER & MEGALODONS MALADES, BEGAYER
SAUCE CHIEN ET LA GUITARE AU POIREAU


Comptines pour adultes ou poésie pour enfants ? “Sauce chien et la guitare au poireau” dresse l’univers d’un dessin animé “de campagne”, parmi lequel on retrouve groupes nominaux et phrases absurdes, aux inspirations kateriniennes, sur des airs de guitare traditionnels. Avant-garde alert!

ANTOINE LOYER & MEGALODONS MALADES, BEGAYER "SAUCE CHIEN ET LA GUITARE AU POIREAU"


NCY MILKY BAND
BURN’IN

Retenez-bien l’amusant nom de scène de ces quatre loustics de Nancy : groovy et explosifs comme les 70’s françaises mais modernes comme le Londres d’aujourd’hui, après avoir officié comme backing band de l’excellent label BMM, les voici prêts à voler de leurs propres ailes.



NCY MILKY BAND, BURN’IN


GILB’R  
ON DANSE COMME DES FOUS

 

Boss du label VERSATILE mais aussi musicien, Gilb’R vient de sortir son premier album, “on danse comme des fous”. Les pas y sont cadencés, parfois inexistants, une véritable ode ambient / psychedelic / electronic qui nous fait vaciller entre douce pénombre et beats saccadés, ultime pour une dernière danse, de fou?

 

GILB’R - ON DANSE COMME DES FOUS

 


MARC DESSE
Marc Desse

Son nouveau disque éponyme, MARC DESSE, est composé de onze instantanés qui résonnent tel un clair-obscur avec son premier opus. Le rejeton de Taxi Girl s’affirme à la fois plus pop et lumineux dans ses nouvelles chansons. Il chante ici des épisodes de vie, des sentiments, des rencontres qui ont jalonné les années passées.

Marc Desse

Publié le

MADE IN BALADES SONORES

Balades Sonores

En étroite collaboration avec les labels Tidal Waves, WEWANTSOUNDS, Beaumonde et Musilogue, Balades Sonores a la joie de proposer de jolies éditions de disques chéris en exclusivité dans des tirages limités. Des petits paris sur des disques grands dans nos cœurs, pour mieux vous les faire découvrir et aimer.



Beliz


BELIZ

Mémoires

(BeauMonde)


Enregistré en 2009, « Mémoires » de Beliz, nous arrive enfin via le label Beaumonde. Cet album est l’histoire d’une rencontre, celle du Ka guadeloupéen et de la harpe, celle aussi d’Edmony Krater (Gwakasonné, Zepiss), Anne Bacqueyrisse et d’Olivier Maurières. Beliz réussit à suspendre le temps, et nous invite dans le romantisme des caraïbes, à la fois chaleureux et convivial. Si les anges étaient guadeloupéens, ils joueraient cette musique.


Hizuru


HIZURU

Hizuru

( Musilogue )


Signé Musilogue, Hizuru est un projet de collaboration entre 9 musiciens qui souhaite créer un langage musical nouveau et sublimer la musique nippone en tendant vers l’universalité.
Dans la lignée de la fusion de musique traditionnelle et jazz, les instruments traditionnels japonais tels que le shakuhachi, le koto et le shamisen sont joués avec pudeur, enveloppés de contrebasse, de saxophone et transcendés par la batterie. Sublime.


Pharoah Sanders- Balades sonores


Pharoah sanders

Welcome to love

(Tidal Waves)


Après “Moon Child”, Tidal Waves poursuit son travail autour de Pharoah Sanders avec la première sortie vinyle de “Welcome to Love”. Éditée en 1991, cette collection de ballades subtiles nous révèle une facette plus douce et plus directement émotionnelle du saxophoniste père du “spiritual jazz”. Un point d’entrée idéal dans son oeuvre pour les novices, et une sensible découverte pour les personnes plus familières de son travail d’avant-garde. Édition “white” exclusive.


Fairuz edition baladessonores


FAIRUZ

Maarifti Feek

(We Want Sounds)


Maarifti feek « Notre rencontre » est une escale dans le merveilleux Liban des années 80, celui de l’impératrice Fayruz, mais aussi de son fils Ziyad Rahbani. Après avoir sublimé leur première collaboration « Wahidoun » avec quelques arrangements jazzy, il réitéra sur cet album ce captivant mélange arabo-occidental, en rajoutant sur quelques morceaux des sonorités funk inattendues, et sur d’autres des orchestrations presque hollywoodiennes.

Publié le

POP LOCALE

Balades Sonores

Célébrer le quartier bruxellois de “Saint-Guidon”, chanter la mélancolie d’un petit “Bled” natal, enregistrer dans un couvent de l’Aisne ou dans sa chambre-studio. Mais aussi pratiquer des “Sports Imaginaires”, passer du “Love” au “Seum”, chercher sans relâche “le Sens du sens”, écouter les voix et accueillir les fantômes. Quatre disques écrits ici ou pas loin, une musique des “chez soi” concrets ou intérieurs, qui nous prouvent que le meilleur de la pop se trouve souvent au coin de la rue. 



 

 


Charlène Darling

Saint-Guidon

(L’Amour Aux 1000 Parfums)


À l’image des groupes dans lesquels elle officie (Rose MercieLa Ligne Claire), Charlène Darling distille sur son premier album solo une musique inclassable au charme étrange, à l’écriture en français fine et enlevée. Jonglant  avec le chaleur et la glace, le lo-fi et les arrangements plus riches, la caresse pop et la franche incision post-punk, “Saint-Guidon” nous surprend et nous touche à chaque tournant.


Black Bones Ghosts & Voices

 


Black BONES

Ghosts & Voices

(The Wolf Under The Moon)


Le quintet rémois réuni autour d’Anthonin Ternant (Bewitched Hands) s’est réfugié plusieurs semaines dans un couvent pour enregistrer sa grand-messe psychédélique. Auréolés de couleurs et de réverbération. les onze titres de ce deuxième album forment une sorte de recueil médiéval passé au kaléidoscope, un hommage à la pop anglophone des années 60/70 joué par des fans de la scène indie américaine. Si les chansons de Ghosts & Voices balancent parfois entre humour et gothisme, elles visent toujours au cœur et prêchent d’inoubliables refrains.

 


RICKY HOLLYWOOD Le Sens du Sens

 


Ricky Hollywood

Le Sens du sens

(La Modeste Association)


Stéphane Bellity aka Ricky Hollywood nous revient avec “Le Sens du sens”, un précis de pop groovy aux arrangements ciselés, entre variété kitsch, disco-house faite maison, et inclinaisons jazzy. Personnage à la fausse désinvolture, Ricky se fait le chroniqueur avisé de nos existences avec douceur et ironie, seul ou en duo avec Halo Maud et Juliette Armanet dont il fut le batteur. Un album qui fait du bien en ces temps troublés, “Tous à poil” offrant notamment à la fin du monde son hymne rêvé.


 

CHARLES-BAPTISTE LE LOVE & LE SEUM


Charles Baptiste

Le Love et le Seum

(Microcultures)


Six ans après “Les Sentiments inavouables”, Charles-Baptiste est de retour avec son deuxième album. Produit par le beatmaker MiM (Disiz, Bertrand Burgalat…), “Le Love et le seum” explore des contrées plus électroniques, flirte avec le hip-hop d’aujourd’hui tout en conservant l’écriture et l’interprétation d’une certaine tradition de la variété française. Triturant notre langage et notre imaginaire infusé de pop culture, le chanteur poursuit sa peinture des émotions avec humour mais sensibilité.

 

Publié le

MÉLODIES D’AILLEURS

S’échapper au soleil, collaborer avec un artiste d’un autre horizon, trouver refuge dans la moiteur d’un dancefloor ou se replonger dans d’indémodables répertoires. C’est ce qu’ont fait les artistes qui composent cette sélection, pas fâchée avec l’hétérogénéité.



the-durutti-column-fidelity

 


THE DURUTTI COLUMN

FIDELITY

(Les Disques du Crépuscule)


En 1996, le guitariste adepte des machines et des synthétiseurs Vini Reilly rencontre l’archange dreampop Eley Rudge. Un album à la beauté mystérieuse et envoûtante qui n’a toujours pas fini de nous bercer et de nous surprendre par son éternelle modernité… Première édition vinyle.


holy fuck DELETER

 


HOLY FUCK

DELETER

(Holy Ef Music)


Un nouvel album, pas des moins efficace quand il s’agit de danser… et bizarrement plutôt propice au headbanging. Cousin crado de LCD Soundsystem ou de Hot Chip, le groupe canadien livre ici un disque à ranger aux côtés des dernières sorties de Suuns ou de Boy Harscher

 


Gil-Scott-New-Again

 


GIL-SCOTT HERON / MAKAYA MCCRAVEN

WE’RE NEW AGAIN

(XL Records)


Gil-Scott Heron sortait en 2010 son dernier album. Dix ans plus tard son héritage continue d’influencer ; après Jamie XX c’est le batteur Makaya McCraven qui décide d’insuffler son chicago-jazz aux dernières compositions du géant : de la nostalgie plus que recommandée.


marcos Valle

 


MARCOS VALLE & AZYMUTH

FLY CRUZEIRO

(Tidal Waves)


Rencontre entre deux immenses entités de la musique brésilienne et objet singulier que ce merveilleux “Fly Cruzeiro”. En 72, une compagnie aérienne passe une commande étonnante à Valle & Azimuth : enregistrer un vinyle promotionnel qui ne sera distribué qu’aux voyageurs de la compagnie.

 

Publié le

GROOVE(S) DU TERROIR

Bossa-nova from Castres, gwoka de Montauban, réédition de B.O façon puzzle, électro post-apocalyptique… il s’en passe des choses par ici, et on s’en rend compte tous les jours en accueillant dans nos bacs des curiosités venues des quatre coins du pays.



APOLLO NOIR CHAOS ID

 


APOLLO NOIR

CHAOS ID

(Santé Records)


On résumerait Chaos ID ainsi : ID, une intelligence artificielle échouée sur Terre, décide de sauver le monde après avoir développé une conscience. Quelque part entre IDM, techno, new wave et même pop (le morceau avec Jeanne Added !), l’auvergnat nous surprend encore et toujours.


Beliz

 


BELIZ

MEMOIRES

(Beaumonde Records)


Quand la chaleur toute percussive de la musique guadeloupéenne rencontre les harmonies de la harpe ; beau cocon dans lequel débuter ses journées que le premier album de Beliz. Un disque tendre et atypique qui vous transportera dans de belles contrées !

 


Julien Gasc L-appel-de-la-foret

 


JULIEN GASC

L’APPEL DE LA FORÊT

(Born Bad Records)


Julien Gasc (Aquaserge), nous offre un nouvel album aux textes soignés, touchants, et criants d’humanité. Pop, rock, bossa ou autre… c’est plus qu’une affaire de style qui se joue ici. C’est celle d’un disque en langue française, d’un disque plein de charme, de mélancolie et de ravissement.


 

MICHEL MAGNE LES TONTONS FLINGUEURS


MICHEL MAGNE

LES TONTONS FLINGUEURS

(Le Pop Club Records)


Aussi culte que les dialogues de Michel Audiard, le thème musical de Michel Magne nous fait sourire et dodeliner à chaque écoute ; et dans toutes ses adaptations. Du twist ? Y en a. Du jazz ? Y en a. Du blues ? Y en a. Du Hully Gully ? Y en a aussi… Du grand monothématisme, qui ose tout.

 

Publié le

#REWIND2019 “STAFF PICKS”

 🎶Comme chaque année, l’équipe Balades Sonores fait son TOP 2019 !

(en tout subjectivité)


Le choix est / était difficile , on a du “choisir” que 3 disques par personne.
Comme un “all day long”: 3 disques chacun, celui du matin, celui qui nous fait tenir la journée et celui qui rythmera la soirée.

 

📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀

 REVEIL-MATIN

Toma : Little Simz – Grey Area ,Hip Hop “Punchy, Crunchy et Sexy”
Esther : Ofege – Higher Plane Breeze , Funk Soul “Matin Ensoleillé”
Simon : Koffee – Rapture, Reggae “Café du matin ? Café jamaïcain !”
Matthieu : Tim Hecker – Anoyo, Electronic “Une tempête dans le tasse de café”
Nico : Allah-Las – LAHS, Rock “Road trip californien”
Victor : Yu Su – Roll with The punches, Electronic “Zen et Guzheng !”
JB : Kevin Morby -Oh My God, Rock Folk “Reveil chaleureux”
Agathe : Redrago – Redrago, Electro “Pour un petit-déjeuner exotique et vitaminé”

 

 

 

📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀

ALL-DAY LONG !

 

Toma : Ryuichi Sakamoto – Thousand Knives Of, Electronic “Tout Sakamato en un disque: pop, expé et ambient”

Esther : Yin Yin – The Rabbit That Hunts Tigers, Rock, Funk “Gouter épicé”

Simon : EZRA Collective – You can’t Steal My Joy, Jazz “Après le jazz à papa, voici le jazz des fistons !

Matthieu : Helado Negro – This Is How You Smile, Pop “Douceur toute la journée”

Nico : Automatic – Signal, Rock “Sensualité mécanique électrique”

Victor : Chicos de Nazca – Step Up to get back, Rock “… ou la thérapie par vibrations cérébrales”

JB : Metronomy – Metronomy Forever, Electronic “Balade à la fête Foraine”

Agathe : VULFPECK – the beautiful game, Funk/Soul “Le remède parfait pour égayer ses journées”


 

 

📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀📀

 

EN SOIREE 

Toma : Aldous Harding – designer, Pop “quand l’indie pop peut encore faire des merveilles”
Esther : Weyes Blood – Titanic Rising, Rock “Un bain d’hiver”
Simon :  Louis Aguilar – Oh Boy, Rock “Cowboys sensibles, ne pas s’abstenir “
Matthieu : Angel Bat Dawid – The Oracle, Jazz “S’évader loin dans les hauteurs”
Nico : Follakzoid – I, RockPour les noctambules”
Victor : Girl Band – The Talkies, Rock “Le sang bout, le corps bouge”
JB : Fontaines DC – Dogrel, Rock “Une Guiness svp !”
Agathe : Tyler The creator – IGOR, Hip Hop “Un caméléon dans votre salon”

 

Publié le

CUISINE FUSION

Baladessonores

Nous souhaitons à ces artistes de toucher un maximum d’oreilles et de coeurs. Leurs albums sont tout aussi intemporels qu’ils font fi des frontières musicales et/ou politiques. Quand les recettes d’autrefois inspirent les bons plats d’aujourd’hui.



ANGEL BAT DAWID ‘’THE ORACLE’’

 


ANGEL BAT DAWID

THE ORACLE

(International Anthem)


Une des grandes révélations jazz 2019, Angel Bat Dawid et son spiritual jazz “lo-fi” qui n’a peur de rien (et certainement pas du left-field) est enfin disponible en vinyle après une première édition K7.

Un charisme énorme pour une voix si tendre – c’est comme se faire serrer très fort dans les bras.


carla dal forno LOOK UP SHARP

 


CARLA DAL FORNO

LOOK UP SHARP

(Kallista Records)



Ce qui ne change pas : la voix de Carla, de soie et de brume.

Ce qui change : les instrumentations expérimentales de son premier album laisse place à davantage d’épure, à des atmosphères synth-wave taillées jusqu’à l’os – c’est froid mais ça brûle.

 


 


KIT SEBASTIAN

MANTRA MODERNE

(Mr Bongo)


L’écoute de Mantra Moderne peut désorienter mais procure immédiatement beaucoup de plaisir. Le jeune duo franco-turc y brasse autant la pop, l’exotica, le psyché turc que le jazz-funk.

Un disque post-moderne quelque part entre Stereolab, Cortex, Os Mutantes et Erkin Koray.


 


SAULT

5

(Forever Living Originals)


Le client: “Vous pouvez commander le 5 de Sault ?”. Nous, quelques clics plus tard: “Notre nouvelle obsession musicale”.

Un mystérieux trio londonien, proche de Little Simz (ça s’entend), signe ici un premier opus de funk-wave survitaminé, comme si Jungle rejouait ESG. Ou l’inverse.

 

Publié le

RECETTES D’ANTAN

Baladessonores

Les musiciens ne cessent de brasser leurs influences et de décloisonner les styles, pour le meilleur de la création. (Re)découvrir les “trésors cachés” du passé, c’est attester que ce métissage musical a toujours existé et ne cessera pas.



Bobby Brown - Prayers Of A Man Band

 


BOBBY BROWN

PRAYERS OF A ONE MAN BAND

(Del Rio Records & Tapes)


Attention, curiosité addictive. Nous ne nous lassons pas de ce disque improbable de 1982. Bobby, solitaire mais ouvert sur le monde, fabriquait ses instruments et inventa une sorte de “weird new age pop”.

La harpiste Carol Kleyn le nomma “The Stephen Hawking of music”. Pourquoi pas.



MAMMAN SANI

 


MAMMAN SANI

LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE DU NIGER

(Sahel Sounds)


Mamman Sani Abdoulaye est le pionnier de la musique électronique au Niger. Pour ses 26 ans, il troque sa moto contre son premier synthétiseur.

Nous sommes en 1978 lorsque naît ce disque, mélange audacieux entre expérimentations sonores et tradition orale du Sahel.


Pharoah sanders pour bs

 


PHAROAH SANDERS

MOON CHILD

(Tidal Waves/ Exclusive Balades Sonores)


Après le succès de la réédition de l’énergique Africa enregistré en 1987 par le parrain du “spiritual jazz”, Tidal Waves propose Moon Child, enregistré en 1989 à Paris.

Un album “cosmique” à la couleur jazz plus accessible et au groove toujours impeccable. Édition “yellow vinyl” exclusive.


Sachiko Kanenobu - Misora

 


SACHIKO KANENOBU

MISORA

(Light In The Attic)


Peut-être l’aviez-vous découverte comme nous dans notre all-time-favorite compilation Even A Tree Can Shed Tears ?

L’album culte de Sachiko Kanenobu de 1972 est enfin réédité ; une perle de folk en japonais dont la délicieuse naïveté vous fera fondre tout caramel.

 

Publié le

MADELEINES VITAMINÉES

Baladessonores

Retour en 1994, quand le rock US se hissait en haut des charts.
Une centaine de disques pourraient l’illustrer…
mais nous vous proposons ici une cure de jouvence électrique, subjective et joyeusement régressive en 4 albums qui ne vieilliront jamais.



 


WEEZER

WEEZER,THE BLUE ALBUM

(Geffen)


Une dizaine d’émojis « lunettes à monture épaisse » aurait largement suffi à argumenter ce choix tant 25 ans plus tard ce disque est toujours un rempart contre l’isolement du nerd qui dort en nous .

Mélange génial de power-pop et d’alternative rock, le « blue » des Weezer ne vieillira jamais.


L7 - Hungry for Stink

 


L7

HUNGRY FOR STINK

(Slash)


Une dizaine d’émojis « angry girl » aurait largement suffi à argumenter ce choix tant 25 ans plus tard ce disque est toujours un plongeon en vrille dans le meilleur du grunge féminin.

Mélange viscéral de heavy et de punk , le Hungry For Stink des L7 ne vieillira jamais.


Green Day

 


GREEN DAY

DOOKIE

(Reprise)


Une dizaine d’émojis « skateboard » aurait largement suffi à argumenter ce choix tant 25 ans plus tard ce disque est toujours un croquant rappel de l’énergie juvénile des nineties.

Mélange euphorique de punk-à-roulettes et de speed-pop, le Dookie des Green Day ne vieillira jamais.


The Beastie Boys - Ill Communication

 


BEASTIE BOYS

ILL’COMMUNICATION

(Grand Royal)


Une dizaine d’émojis « gant-de-boxe » aurait largement suffi à argumenter ce choix tant 25 ans plus tard ce disque est toujours un fameux coup de poing dans les tripes.

Mélange cramé de hip-hop, de punk et de jazz,le Ill Communication des Beastie ne vieillira jamais.

 

Publié le

TIME TO BREATHE…

Cet été, ralentissez un peu la cadence.
Vous souhaitez écouter les dernières productions musicales qui se prêtent le mieux à la détente estivale et à la dégustation de boissons fraîches ? Ces disques sont faits pour vous.



 


BOBBY OROZA

THIS LOVE

(Big Crown Records)


Originaire d’Helsinki, Bobby fait fondre la glace plus vite que le réchauffement climatique à grands coups de déhanchés langoureux. Premier album et gros succès en perspective pour ce crooner sensible que l’on chérit déjà.


 


LEONARDO MARQUES

Early Bird

(Disk Union)


Délicatement parfumé et parfait pour se perdre dans des rêveries romantiques, Early Bird du Brésilien Leonardo Marques est un disque atypique ; une douce rencontre entre l’héritage Clube da Esquina et les sonorités soft-pop des psychédéliques !


 


Simon Popp

Laya

(Squama)


Sur son premier album, Simon Popp mêle à une quête d’épure une étude des percussions africaines. Décharné mais loin d’être désossé, minimal mais loin d’être simple, Laya fait partie de ces disques qui semblent venir de loin. A placer dans la même galaxie qu’Eli Keszler et Vladimir Tarasov.


 


OST/VARIOUS

SELF DISCOVERY FOR SOCIAL SURVIVAL

(Mexican Summer)


La frange la plus dorée de l’écurie Mexican Summer est ici réunie : des groovy et psyché Dungen aux slackers de Allah Las, en passant par le doux rêveur Jefre Cantu-Ledesma et une collaboration génialement bizarre entre Connan Mockasin et Andrew VanWyngarden de MGMT.